La bouffe… le stress du temps des Fêtes !

christmas pudding with custardLe manque de luminosité, la fatigue accumulée, la liste de cadeaux à acheter et penser à tout ce que l’on va manger ! Pour plusieurs, le temps des Fêtes est associé à un “laisser-aller” alimentaire, aux lendemains de veille et surtout au gain de poids. Ce même gain de poids qui motivera les traditionnelles résolutions du Nouvel An (régime amaigrissant et abonnement au gym inclus).

À chaque année, je constate avec déception à quel point les préoccupations liées à l’alimentation et à l’image corporelle (que penseront de moi la belle-soeur et le cousin) font pour plusieurs ombragent aux réels plaisirs du temps des Fêtes. Il est possible de mettre en place certaines stratégies qui feront de ce temps des Fêtes un moment alimentaire plus harmonieux. J’aborderai quatre d’entre elles dans cet article.

 

Première stratégie : Éviter la privation. La privation des jours précédant le temps des Fêtes et surtout celle habituellement mise en place la journée même des célébrations. En effet, plusieurs personnes décident de faire « attention » du 1er au 24 décembre dans le but de paraître à leur meilleur lors des festivités familiales, sociales et professionnelles. De la même manière, beaucoup de gens tenteront de manger « légèrement » la journée du réveillon et ce, en prévision des excès alimentaires anticipés. Cette stratégie est définitivement la pire erreur à faire car la privation alimentaire augmente inévitablement la probabilité de faire des excès. D’une part, le corps réagit physiologiquement à la privation : rages de sucre, sel et gras, vitesse de consommation accélérée et dérégularisation des signaux de satiété. D’autre part, le corps réagit psychologiquement à la privation : frustration, idées obsessionnelles face à certains aliments « interdits » et besoin de se récompenser. La solution : il est primordial de manger de manière équilibrée. Éviter de sauter des repas et prévoir des collations supplémentaires pour palier au repas tardifs et au buffet de minuit. Votre meilleure arme est de ne pas être affamé. Vos choix alimentaires ainsi que vos portions seront plus cohérents avec vos besoins et vos goûts.

 

Deuxième stratégie : Portionner ses aliments. Lors de buffets ou de repas copieux, une bonne stratégie est de se préparer une vraie assiette. Le but étant d’être en mesure de voir et prendre conscience de ce que l’on mange. Comme mentionné dans un de mes articles précédents, les personnes qui « portionnent » adéquatement leurs aliments d’avance ont tendance à manger 14% moins que celles qui ont tendance à se servir de plus petites portions mais de se resservir deux ou trois fois (http://drestephanieleonard.com/articles/). Cette stratégie s’applique pour les bouchées en début de soirée, le repas principal ainsi que pour la table des desserts. En guise de perspective, dites-vous que les repas du temps des Fêtes devraient être associés à une plus grande variété d’aliments mais pas nécessairement à une plus grande quantité !

 

Troisième stratégie : Neutraliser les obsessions. Vous fabulez déjà sur les tourtières, le ragoût de pattes, la farce, les pommes de terre crémeuses, la bûche, la tarte au sirop d’érable et le sucre à la crème ? Enlevez à ces aliments le pouvoir qu’ils auront sur vous les soirs de fêtes en les incluant dès maintenant dans votre quotidien en portions individuelles. Se faire plaisir avec une pointe de tourtière dans sa boîte à lunch, s’offrir un morceau de sucre à la crème à la fin du repas, d’adonner au plaisir chocolaté quotidien des petites portes d’un calendrier de l’avant. De cette manière, ces aliments auront beaucoup moins d’attrait lorsque vous les aurez devant vous au moment du réveillon. Vous les mangerez donc seulement si vous en avez envie et non simplement parce qu’ils sont sous vos yeux.

 

Quatrième stratégie : faire preuve de souplesse. En principe, le temps des Fêtes est un moment festif axé sur les rencontres, le plaisir et la magie. Ce que nous mangerons durant cette période fait inévitablement partie du concept. Armés des bonnes stratégies, tentez d’être plus souple face à vos habitudes alimentaires en profitant pleinement du moment et en savourant tout ce que vous goûterez de bon.

 

Joyeuses Fêtes !

Laissez un commentaire